Rachel

D’habitude, nous nous croisons autour d’un tapis de yoga. Mais aujourd’hui, c’est à La Recyclerie que je retrouve Rachel Saffar. Autour d’un délicieux risotto de lentilles au lait de coco, Rachel a accepté de me raconter comment la découverte du yoga a impacté sa vie. Une rencontre et un parcours très inspirants.

Rachel, comment as-tu découvert le yoga?

Je suis arrivée au yoga par hasard. C’était il y a 5 ans environ. A l’époque, je suivais une thérapie, et mon thérapeute faisait venir occasionnellement une prof de yoga, qui nous faisait faire des petits exercices de travail sur le corps. Ce n’était pas vraiment du yoga d’ailleurs, mais déjà, je sentais que par le corps on peut faire bouger plein de choses. J’appréciais beaucoup la prof, une femme très inspirante. A  force de la côtoyer et de l’entendre parler de yoga, j’ai fini par me laisser tenter et je suis allée faire un premier cours avec elle. C’était un cours d’initiation, je n’y connaissais rien, je n’étais pas spécialement souple, je n’avais aucune force, mais ce premier cours a été un véritable coup de foudre.

Comment s’est passée cette révélation?

Plusieurs choses ont joué: l’environnement déjà, puisque le cours avait lieu dans un studio superbe, calme, plein de sérénité. Ensuite, la personnalité de la professeure, que j’appréciais énormément, a eu son importance aussi, je m’en rends compte aujourd’hui. C’était un modèle de force tranquille, quelqu’un qui m’apportait beaucoup d’énergie. Puis le fait de découvrir qu’une pratique physique puisse se faire dans un état d’esprit de bienveillance, dans le calme, loin des questions d’égo et de compétition, cela m’a fait un bien fou. Mais surtout, la grosse partie du déclic a été de voir à quel point je me sentais différente physiquement après chaque cours. Je me tenais beaucoup plus droite, j’avais la tête haute, les épaules ouvertes, le regard haut. Je regardais les gens. L’alignement dans lequel j’étais, l’ouverture que ça me donnait, l’abord aux autres, au monde, le calme que je ressentais…C’était un bien-être que je n’avais jamais ressenti de cette manière auparavant.

J’ai commencé à pratiquer de plus en plus à la maison, puis à essayer d’autres cours, d’autres profs, à progresser, à pratiquer encore plus, à découvrir la richesse du yoga, à faire cours à des amis, puis à me former, à aller en Inde, et à enseigner…

Aujourd’hui, à quoi ressemble une journée typique pour toi?

Je me lève vers 5h-5h30 et commence par boire 1 litre d’eau. Je prends une douche, fais une pratique de Pranayama (exercices de respiration) et poursuis par une méditation. Ensuite je me répète quelques mantras positifs, selon l’humeur et selon mon besoin du moment; par exemple, cela peut être « je suis forte », « je suis en bonne santé », « je suis capable »… je me les répète plusieurs fois. Puis je m’habille et file voir mon prof de Mysore (pratique libre de Yoga Ashtanga), avec lequel je pratique essentiellement les 1ere et 2e séries d’Ashtanga. Je termine ma pratique par de nouveaux exercices de respiration, rentre chez moi, prends une douche, et mon petit-déjeuner vers 09h45.

Le soir, j’aime bien refaire une méditation, de temps en temps un Pranayama aussi, et lire un bouquin qui fait du bien. Puis j’écris le bilan de ma journée, c’est-à-dire tout ce que j’ai fait dans ma journée, les émotions principales qui ont circulé, et tout ce que j’ai aimé.

Cette routine s’accompagne-t-elle d’une hygiène de vie particulière? 

Bien sûr. Je fais très attention à ce que je mange. Je n’achète aucun produit transformé, je cuisine tout, j’achète bio, local quand c’est possible, végétarien, j’essaie de manger de saison au maximum et je bois énormément d’eau. Je fais attention à la composition de mes repas et aussi à la façon dont je mange. J’essaie de manger en pleine conscience, c’est-à-dire loin de toute distraction, sans portable, sans ordinateur, sans musique. Je réfléchis à ce que je mange et je mange lentement. C’est quelque chose auquel j’essaie de me tenir pour tous les repas, lorsque c’est possible.

Quel impact est-ce que tout cela a eu sur ta vie? 

Ça m’a changé la vie, complètement.

Avec le yoga et la méditation, on apprend à recevoir et à accepter ses émotions, et petit à petit, à se détacher des automatismes, des schémas répétitifs, des réactions spontanées, pour prendre les choses avec plus de distance et de manière beaucoup plus sereine. Quand on médite (et le yoga est une méditation en mouvement), on se recentre, on se reconcentre, et cela permet de prendre du recul. Avec l’entraînement, le corps apprend à se mettre plus facilement dans un état méditatif, ce qui aide énormément à prendre de la distance quand on se retrouve dans une situation difficile à gérer.

Grâce au yoga, à la méditation, à mes routines et à toutes mes habitudes, je suis dans un état hyper tranquille, hyper serein quasiment 24h/24, c’est quand même un sacré luxe!

Et puis, avec le yoga, on apprend à s’écouter, à mieux se connaître, à connaître ses limites et à mieux les accepter. Et ça, ça permet de prendre des décisions sacrément libératrices et courageuses, parce que souvent hors du cadre. Grâce au yoga, j’ai fait des choix que je n’aurais jamais osés faire avant je crois. 

Il y a encore pas mal de confusion autour du yoga. Beaucoup de personnes pensent qu’il s’agit de stretching, ou encore de relaxation. Quelle est ta définition du yoga, tel qu’on le pratique dans tes cours?

Je crois que chacun a sa définition personnelle du yoga. Pour moi, il s’agit d’une pratique physique et méditative, qui me permet de retrouver mon équilibre, de me recentrer, de me concentrer, de faire du bien à mon corps, donc de me faire du bien spirituellement, mentalement, de m’apporter de la force, de me rendre plus libre. C’est tout ça.

Mais le yoga tel que nous le connaissons en Occident (celui de la pratique des postures, où l’on retrouve le Yoga Ashtanga, le Hatha Yoga, le Vinyasa, etc.) n’est qu’une petite partie du yoga. En réalité, le yoga de la pratique est beaucoup plus large que la pratique de postures uniquement, et inclut par exemple la pratique de techniques de respiration, la pratique de la méditation, et pleins de petites choses du quotidien, comme le fait de pratiquer la non-violence, de mener une vie saine,…il y a tout ça dans le yoga.

Et à côté du yoga de la pratique, il existe encore d’autres yogas, comme le yoga de la dévotion, le karma yoga, l’étude de la philosophie du yoga… Le yoga, c’est vraiment très riche, très complet, et c’est pourquoi ce n’est pas toujours facile d’en parler et de le résumer en quelques mots.

Que conseillerais-tu à quelqu’un qui veut découvrir le yoga? comment s’orienter dans la multitude de cours existants?

Tout dépend de ce qui intéresse cette personne dans le yoga, est-ce le côté fitness? spiritualité? relaxation? en fonction, on peut déjà orienter vers un type de yoga plutôt qu’un autre. Sinon, je conseille surtout d’essayer plusieurs types de yoga, et surtout d’essayer différents profs. Parce que souvent, c’est avec le style du prof qu’on accroche, plus qu’avec le style de yoga. 

Quels sont les livres qui te font du bien, qui t’inspirent, qui te boostent au quotidien?

J’adore les lectures de personnes qui m’inspirent, je me régale avec Simone de Beauvoir par exemple; elle n’a rien à voir avec le yoga mais elle m’apporte énormément de choses. J’ai lu et relu ses mémoires à plusieurs périodes de ma vie, avec une compréhension différente à chaque lecture. Et puis tous les grands auteurs du XXe siècle comme Sartre, Camus, Malraux, Desnos, Brecht…, qui, à mon sens, ont apporté de belles réflexions sur leur époque et sur l’humanité.

Sinon, les romans me font beaucoup de bien. Ils savent dire des choses que l’on ne sait pas exprimer, et je trouve qu’on apprend énormément de ces lectures. Parmi les romanciers que j’aime beaucoup, il y a Murakami, Duras, Steinbeck, Despentes…la liste est longue, d’autant plus que j’aime découvrir de nouveaux auteurs.

Récemment, j’ai adoré « Corps et âme«  de Franck Conray et en ce moment, je lis « The monk who sold his Ferrari« de Robin Sharma.

Dans les lectures plus « spirituelles », il y a les commentaires des Yoga Sutras de Pantajali, qui m’aident beaucoup en ce moment aussi.

Où et quand peut-on assister à tes cours?

Yoga Vinyasa:

  • mardi & vendredi 12h15-13h15, MAINS D’OEUVRES, 1 rue Charles Garnier, 93400 Saint-Ouen.

Yoga Ashtanga:  

  • mardi 20h-21h15,  Studio austreales, 16 rue Geoffroy L’Angevin, 75004 Paris, Métro Rambuteau
  • vendredi 18h-19h,  8 passage Pénel, 75018 Paris, Métro Porte de Clignancourt

Plus d’infos sur la page Facebook de Ramsamyoga ou par email : ramsamyoga@gmail.com 

Merci Rachel pour ce partage!

À LIRE AUSSI:

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *